AccueilTurfu

Tranquillou, Amazon se paie sa propre flotte d'avions pour ses livraisons

Publié le

par Benjamin Bruel

Quand une entreprise achète ses propres avions pour faire tourner son business, c'est qu'elle a passé un certain cap.

Amazon vient d’annoncer, ce mardi 5 janvier, avoir fait l’acquisition de onze Boeing 767-300. Auparavant, elle se contentait de louer les services d’une flotte aérienne.

Ces avions ont été rachetés aux compagnies Delta et WestJet. Ils transportaient auparavant des passagers, mais vont être réaménagés en avions-cargos. Un processus qui va prendre plusieurs mois, puisqu’il nécessite de vider et modifier complètement l’intérieur des appareils, et s’étendre jusqu’en 2022.

Amazon a prévu de se procurer d’autres avions dans les années à venir, mais ne compte pas pour autant abandonner la location d’avions. "Avoir à la fois des appareils en location et en propre dans notre flotte de plus en plus étendue nous permet de mieux gérer nos opérations, et donc de garder le rythme pour tenir les promesses à nos clients", a déclaré Sarah Rhoads, vice-présidente d’Amazon Global Air.

Selon The Verge, Amazon aurait pour ambition de construire une flotte de 85 avions, à la fois loués et achetés, d’ici l’année 2022. Plus de la moitié de ses livraisons se fait actuellement à l’intérieur du territoire des États-Unis et l’entreprise commence à prendre une place importante dans le monde des transports.

Elle s’est par exemple procuré la start-up de robotaxis Zoox, mais a aussi investi dans la start-up de véhicules électriques Rivian, souligne le média américain. En parallèle, Amazon a déposé plusieurs brevets pour mettre au point la livraison par drones de demain, notamment une "ruche à drones" pour desservir les zones urbaines.

Pour revenir aux achats de ces onze Boeing, ils sont évidemment le signe de la bonne santé de l’entreprise, boostée cette année par le confinement et la pandémie. À l’inverse, les compagnies aériennes, comme toute l’industrie du voyage, accusent le coup : selon l’AFP, le plan de soutien à l’économie américaine ratifié fin décembre prévoit 16 milliards de dollars de soutien pour sauver les emplois dans les compagnies aériennes et leurs sous-traitants.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :