AccueilTurfu

Turfu (ou pas) : la RATP va implémenter un hologramme dans certains de ses bus

Publié le

par Pierre Schneidermann

Un nouveau bouton d'arrêt digne de Cyberpunk 2077.

Meilleure nouvelle depuis longtemps pour les habitants de Saint-Quentin en Yvelines : pour la première fois, la RATP va déployer dans cinq bus de la commune des boutons d’arrêts "holographiques". Une innovation qui ferait pâlir l’équipe de campagne de Mélenchon.

Baptisé HoloStrop, ce dispositif que même Cyberpunk n’avait pas osé imaginer a pour fonction première d’empêcher les gens de mettre leurs doigts potentiellement Covid-contagieux sur le traditionnel petit bouton rouge. À la place, le doigt "touche" une image, ce qui fait de cette merveille le premier bouton d’arrêt sans contact au monde.

Le dispositif a été conçu par l’entreprise française MZ Technologie qui s’est spécialisée, depuis la pandémie, dans les hologrammes destinés à casser les chaînes de contamination – excellent filon, reconnaissons-le. À terme, leur technologie pourrait faire irruption dans les bornes en libre-service installées dans les lieux publics, dans les distributeurs automatiques ou même dans les ascenseurs.

Pour revenir aux bus de Saint-Quentin, il est quand même permis de s’interroger sur l’utilité de cette expérimentation. Dans un bus, les gens s’agrippent aux barres, aux poignées et effleurent régulièrement les sièges, peut-être bien plus qu’ils n’appuient sur le petit bouton rouge… Malgré les désinfections renforcées, ce sont aussi des lieux à risque… qu’il sera difficile de transformer en hologrammes.


Pour nous écrire (que vous habitiez à Saint-Quentin en Yvelines ou pas) 👉 hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :