AccueilTurfu

Turfu : Segway annonce une moto de sport propulsée à l’hydrogène

Publié le

par Pierre Bazin

Inspiration Cyberpunk ou Akira ?

Le nom de Segway vous est forcément familier. Dans les années 2000, ses gyropodes avaient fait ponctuellement la une des journaux annonçant (peut-être trop tôt) l’ère des trottinettes et autres véhicules électriques. La suite de l’histoire est malheureusement beaucoup plus dramatique pour l’entreprise, rachetée par le millionnaire Jimi Heselden en 2009. Ce dernier décédera un an plus tard… d’une chute en Segway.

Après avoir traversé plusieurs difficultés financières, Segway est obligée d’accepter de se faire racheter par la société chinoise de robotique Ninebot. Une entreprise contre laquelle elle avait porté plainte un an plus tôt pour plagiat ainsi que violation de brevets et de propriété intellectuelle…

Depuis, Segway-Ninebot a retenté l’expérience des engins de déplacement personnels, désormais plus dans l’ère du temps. En 2016, la marque sort une version compacte du Segway, mais le succès n’est pas au rendez-vous. En juin dernier, elle annonçait arrêter ce marché trop spécifique tandis qu'en 2019, l’eScooter Apex sortait, rencontrant un grand succès en Chine.

Revenir à toute vitesse mais toujours sur deux roues

Bien que l’ayant légèrement teasé il y a un an, Segway-Ninebot a fait la surprise en annonçant un tout nouveau produit, la moto de sport Apex H2 propulsée à l’hydrogène. Son design évidemment particulier attire toute notre attention, faisant penser à un véhicule directement issu de Cyberpunk, ou Akira pour les plus vieux.

Son style épuré et son moteur à hydrogène n’ont pas été choisis au détriment de la performance : l’engin serait capable d’atteindre les 150 km/h. Son moteur sera un mix électrique-hydrogène. L’hydrogène est stocké sous forme gazeuse dans des réservoirs et est converti en électricité via une pile à combustible. L’énergie alimente le moteur de la roue arrière pour élancer le véhicule. 

Le prix de cet engin futuriste a pour le moment été annoncé à 69 999 yuans, soit un peu moins de 9 000 euros, ce qui paraît très bon marché pour un véhicule aussi innovant.

Le véhicule n’émettra rien d’autre que de la vapeur d’eau par son pot d’échappement. L’hydrogène est une solution de plus en plus étudiée pour remédier aux défauts de la classique batterie lithium-ion, qui équipe la grande majorité des véhicules électriques actuels. Outre sa capacité de densité énergétique bien plus importante, il est aussi bien plus rapide de recharger une batterie fonctionnant sur une base d’hydrogène.

Même si les batteries lithium-ion ne vont pas disparaître du jour au lendemain, l’hydrogène est également considéré pour des moyens de locomotion bien plus conséquents tels que l’avion ou le train. D’ailleurs, la SNCF vient juste d’annoncer la commande de douze rames de train à hydrogène qui commenceront leurs essais en 2023.


Pensez-vous que l’hydrogène soit l’énergie du futur ? Écrivez-nous à hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :