AccueilTurfu

Un frère et une sœur de 14 et 9 ans s’enrichissent en minant des cryptos

Publié le

par Konbini Techno

© D-Keine / Getty

Après les enfants youtubeurs, les enfants crypto-mineurs.

Selon votre bord politique, vous adorerez ou détesterez cette fable crypto-capitaliste que nous rapportent nos confrères de CNBC. Un frère et une sœur texans âgés d’à peine 14 et 9 ans, Ishaan et Aanya Thakur, se sont lancés, avec succès, dans le business juteux du minage de cryptomonnaies.

Tout commence en avril dernier. Le jeune Ishaan, après s’être avalé quelques tutos sur YouTube, convertit son ordinateur Alienware en machine pour miner des cryptos. Plutôt que de se lancer dans le bitcoin, il choisit l’ether, monnaie plus adaptée au défrichage quand on dispose d’une faible force de frappe.

Gros succès à l’issue de la première journée : le gamin empoche trois dollars. La fratrie s’amuse ensuite tellement que dès fin avril, elle acquière plein de processeurs puis des cartes graphiques, aidée bien sûr par le papa, un ex-banquier investisseur. Fin juillet, la famille diversifie son portefeuille et commence à miner du bitcoin et une crypto moins connue, le ravencoin, qu’ils jugent parfaitement adaptée à leur équipement.

Aujourd’hui, ce family business 2.0 se porte bien : le frère et la sœur, grâce au prête-nom du père, ont créé leur entreprise, Flifer Technologies. Ils déclarent gagner en moyenne 30 000 dollars par mois et ont dû délocaliser leur attirail dans le garage car l’installation faisait beaucoup de bruit et dégageait beaucoup de chaleur.

En parallèle, la famille débourse 3 000 dollars par mois pour couvrir les frais d’électricité (alimentée par des énergies 100 % renouvelables, assurent-ils) et les services d’un data center.

Terminons sur cette déclaration d’Ishaan qui fera culpabiliser tous les enfants fainéants de ce monde : "Nous aurions pu passer tout l’été à jouer aux jeux vidéo, mais au lieu de ça, nous avons utilisé notre temps libre pour apprendre les nouvelles technologies".

De quoi ringardiser, au passage, le passeport de vacances.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :