Martin Abegglen / Flickr

Une batterie pour smartphone capable de durer cinq jours, ça vous tente ?

Comme les batteries au graphène, les batteries lithium-soufre pourraient énormément augmenter la puissance de nos mobiles.

Des chercheurs australiens de l’université Monash, à Melbourne, ont développé un nouveau type de batterie, cinq fois plus puissante que les batteries lithium-ion qui sont actuellement utilisées dans les smartphones.

Ces nouveaux accumulateurs lithium-soufre pourraient permettre d’augmenter drastiquement la durée de vie de nos smartphones, maintenant une efficacité de 99 % sur plus de 200 cycles de recharges, affirment Mahdokht Shaibani et son équipe dans une étude publiée par la revue Science Advances.

Publicité

Pourquoi est-ce que c’est potentiellement important ?

Parce qu’on ne peut pas encore trouver des batteries lithium-soufre dans le commerce, mais qu’elles font l’objet de nombreuses recherches à travers la planète. Leur principal problème, c’est que ce type de batterie manque de stabilité, ce qui limite l’intérêt de son potentiel. "La capacité de l’électrode au soufre est si grande qu’elle se désagrège au fil des cycles de charge et de décharge, et l’avantage énergétique disparaît rapidement", explique Mahdokht Shaibani à New Scientist.

Pour remédier à cet épineux problème de désintégration, les chercheurs ont créé des structures plus espacées entre les différentes particules de soufre. Ils ont également ajouté une petite quantité de polymères – des matériaux de liaison – qui font office de ponts entre les particules. Au lieu d’un réseau dense, ce fonctionnement permet de mieux équilibrer la résistance de la pile et d’éviter qu’elle ne craque sous la pression de sa propre puissance.

Publicité

Des recherches encourageantes qui pourraient conduire à une mise en circulation, dans un contexte où certains observateurs du marché des smartphones espèrent l’arrivée prochaine de batteries au graphène – Graal de la transition énergétique – pour 2021, voire même cette année.

Les rumeurs en ce sens vont bon train. Il y a quelques semaines, le community manager de Huawei France avait même créé de fausses joies en annonçant l’arrivée du premier smartphone au graphène du constructeur. C’était en réalité une énorme erreur, mais on ne désespère pas de pouvoir se passer de penser à charger son smartphone tous les soirs.

Par Benjamin Bruel, publié le 06/01/2020

Pour vous :