AccueilGaming

Cyberpunk 2077 va réduire la quantité de sextoys, jugés "trop distrayants"

Publié le

par Pierre Bazin

Si c'est que vous préfériez dans le jeu, vous l'avez dans le c** !

Cela n’aura pas manqué d’échapper aux joueurs, joueuses et journalistes du monde entier : Cyberpunk 2077 est bourré de références sexuelles. Que ce soit avec l’omniprésence d’une industrie pornographique du futur ou les possibilités de relations qu’offre le jeu, on comprend aisément le PEGI 18.

Il faut quand même admettre qu’il y en a peut-être un peu TROP. Notamment lorsqu’il s’agit des sextoys, qu’on trouve absolument partout. Dans chaque salle, n’importe quel garage abandonné, repaire de bandits ou port désaffecté, vous aurez de grandes chances de tomber sur un godemiché perlé ou encore un "Trans-Anal Exxxpress".

À ce sujet, nos confrères de Kotaku se sont entretenus par courriel avec Philipp Weber, concepteur de quêtes chez CD Projekt. Celui-ci justifie d’abord la présence de nombreuses références sexuelles dans l’univers qu’ils ont créé en affirmant :

"Nous voulions que Night City soit assez ouverte sexuellement, un endroit où quelque chose qui serait tabou ou pervers aujourd’hui serait parfaitement normal et banal en 2077."

Toutefois, le studio admet avoir un peu abusé sur la quantité de dildos présents dans le jeu. Le fait est que les sextoys n’ont pas un nombre défini dans le jeu mais font partie de la catégorie "Butin aléatoire". La jauge de quantité serait bien trop élevée en ce qui concerne la proportion d’accessoires érotiques.

Weber explique que lui et son équipe vont procéder à des "ajustements" à ce niveau. L’objectif est que les godes ne soient plus aussi "hors de propos/contexte" et moins "distrayants" pour les joueurs et joueuses.

C’est un coup dur pour les aficionados de dildos, mais cela devrait un peu plus renforcer l’excellent sentiment d’immersion apporté par le jeu.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :