AccueilGaming

PS5 : Un groupe de scalpers a encore réussi à "sécuriser" 2 000 consoles

Publié le

par Pierre Bazin

"Cela devient de plus en plus en facile", se vantent-ils.

Comme le rapporte The Gamer, un groupe connu sous le nom de "Carnage" a tweeté avoir réussi à obtenir 2 000 nouvelles PS5. Ces "scalpers" britanniques s’occuperaient de "sécuriser" de nombreuses consoles en amont pour pouvoir les revendre à un meilleur prix aux particuliers.

Ils affirment avoir effectué cette opération massive auprès du détaillant britannique GAME. Ce dernier s’est bien évidemment penché sur la question, cherchant peut-être à repérer et annuler ces commandes massives. Les scalpers n’ont pas hésité à se vanter de leurs exploits sur Twitter, précisant que leurs opérations étaient à chaque fois "plus faciles" que les précédentes.

Après s’être attiré (à juste titre) les foudres des internautes exaspérés de ne pas pouvoir mettre la main sur leur PS5, le groupe Carnage a fait passer son compte Twitter en privé. Souvent réunis sur des Discord, des Reddit ou autres forum, les scalpers affinent de plus en plus leurs techniques. La plupart du temps, ils utilisent des "bots" pour effectuer le plus rapidement possible, et en simultanée, des achats de masse de consoles – mais individualisés, pour ne pas éveiller les soupçons.

Au Royaume-Uni, des politiques se sont d’ailleurs emparés de la question et songent à voter une loi qui interdirait la revente de produits achetés avec des bots. En France, la question n’a pas été abordée dans la sphère politique, pour le moment, mais les ruptures de stock de la PS5 sont, elles, bien réelles.

Cette semaine, quelques revendeurs comme Carrefour ont réussi à refourguer très légèrement leurs stocks mais cela reste bien en deçà de la demande. Selon nos confrères de Tom’s Guide, la pénurie de silicium et la trop faible production de AMD (fournisseur de puce pour la PS5 comme la Xbox Series X) pourraient ralentir considérablement la production de consoles en 2021.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :