AccueilGaming

Suite aux émeutes du Capitole, Twitch retire une emote de sa base de données

Publié le

par Pierre Bazin

PogChamp n'est plus.

Tandis que des centaines de partisans pro-Trump envahissaient le Capitole pour contester l’élection de Joe Biden, la lutte se passait aussi sur les réseaux. Les soutiens des deux candidats s’en sont donné à cœur joie sur Twitter pour encourager ou condamner cette manœuvre politique.

Parmi les supporters de Trump, Ryan “Gootecks” Gutierrez, personnalité connue dans le milieu des jeux de combat, a plus ou moins appelé à une révolte civile suite à la mort de la manifestante au sein du bâtiment fédéral.

Il explique avoir voulu mettre la vidéo dépeignant ce qu’il qualifie "d’exécution" mais que la censure de Twitter l’en empêchait. Suite à ces propos, de nombreuses autres personnalités du gaming se sont désolidarisées de Gootecks, notamment les streamers.

La raison ? Une des emotes Twitch les plus populaires (la cinquième la plus utilisée), nommée PoGChamp ("Play of the Game Champion"), est basée sur le visage de Ryan Gutierrez. La plateforme d’Amazon a ainsi décidé, suite à de nombreuses demandes, de tout bonnement supprimer l’emote en question.

Sur Twitter, Twitch explique que l’utilisation de cette image pourrait désormais être détournée à des fins politiques. La plateforme a ajouté que leurs équipes de design travailleraient sur une nouvelle emote en remplacement pour continuer à célébrer les moments de gloire des streamers.

La politique n’a pas sa place sur Twitch, il y a quelques semaines, suite à une mise à jour de ses règles de modération, l’entreprise avait banni l’usage d’images comme le drapeau confédéré. Cette histoire n’est pas non plus sans rappeler le "kidnapping" de PepeTheFrog par l’alt-right américaine il y a quelques années de cela au point que son créateur avait lui-même déclaré la mort de son personnage.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :