AccueilSociété

Sur OnlyFans, certaines discussions intimes seraient en fait tenues par… des employés

Publié le

par Anna Finot

Des sociétés de gestion se cacheraient derrière certains des comptes OnlyFans les plus influents.

OnlyFans, c’est la nouvelle capitale du porno en ligne. Une plateforme où l’on paie pour s’abonner à des créateurs et créatrices de contenu, qui partagent des photos et vidéos érotiques réservées à des internautes majeur·e·s. Ce site de porno 2.0 est même devenu le plus populaire des réseaux sociaux "premium" depuis son lancement en 2016.

Pas étonnant donc de retrouver des agences aux dents longues qui proposent leurs services pour aider des influenceur·se·s populaires à gérer leur compte sur OnlyFans. Parmi elles, Unruly Agency serait une des plus grandes sociétés de gestion, qui travaille pour certains des comptes les plus influents de la plateforme.

Selon une enquête menée par Business Insider et rapportée par The Verge, l'agence serait pointée du doigt dans une affaire de catfishing. Autrement dit, les employé·e·s d’Unruly Agency se feraient passer pour les influenceur·se·s, leurs propres client·e·s, pour répondre à leur place au torrent de messages qu’ils et elles ont l’habitude de recevoir.

De véritables usurpations d’identité, qui posent un réel problème éthique quand l’objectif de la plateforme est de créer un contact intime entre le client et l’influenceur. Une proximité notamment permise grâce à des échanges de messages personnels, beaucoup de fans n’hésitant pas à se lâcher car pensant être en safe place.

Captures d’écran de la plainte déposée.

Croyant parler à des personnalités qu’ils rémunèrent pour les voir nues, les fans confessent souvent leurs plus gros fantasmes ou leurs plus secrètes obsessions. Mais si l’on s’en tient aux témoignages recueillis dans le rapport, les clients se confieraient en réalité à des employé·e·s de l’agence, embauché·e·s officiellement comme gestionnaires de compte et officieusement en tant qu'"arnaqueur[s] professionnel[s]", comme se définit l’un d’entre eux.

Cependant, ce type d’arnaque est une zone grise dans les conditions d’utilisation d’OnlyFans. Un avocat interrogé dans l’enquête n’y voit d’ailleurs pas d’inconvénient, à partir du moment où le créateur de contenu annonce clairement ses services de chat sur son compte. 

Autre problème, et pas des moindres, Unruly est accusée de maltraiter employé·e·s et créateur·rice·s de contenus. Beaucoup auraient témoigné, révélant les pratiques douteuses de l’agence, accusée de publier leurs photos érotiques sans leur permission par exemple. Les salarié·e·s dénoncent des vols de salaires, des licenciements avec représailles et de nombreuses arnaques faites aux fans. Une action en justice est intentée et visible en ligne. Affaire à suivre.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :