AccueilTests et tutos

Comment savoir si un AirTag vous espionne ?

Publié le

par Pierre Schneidermann

On vous dit tout sur le tracker d’Apple.

Comment savoir si un AirTag vous espionne ?

© Apple

En avril 2021, Apple lance sur le marché un produit aussi troublant qu’inattendu : l’AirTag. Ce petit objet n’est rien d’autre qu’un traceur grand public. Où qu’il voyage, on est censé pouvoir le suivre à la trace. Utile par exemple pour savoir où se trouvent des clés perdues, un bagage égaré à l’aéroport ou un portefeuille abandonné intentionnellement par mégarde dans Paris (on avait fait le test).

Pour être localisé à distance par son propriétaire, un AirTag est capté par le Bluetooth des iPhone qui se trouvent à proximité. S’il n’y en a pas, l’AirTag ne pourra être repéré. L’AirTag marche donc essentiellement dans les lieux peuplés, où l’on a des chances de tomber sur d’autres iPhone.

Revers de la médaille de ce loyal service : l’AirTag est aussi un outil redoutable pour espionner qui l’on veut. Il suffirait, par exemple, de le poser sur une voiture pour pister un individu – comme dans un James Bond. Mais les choses ne sont pas aussi simples, et heureusement. Apple a mis en place quelques mesures pour limiter les risques de stalking. Au bout de 8 à 24 heures par exemple, un AirTag bipe quand il n’est plus à proximité de sa base.

Autre élément à prendre en compte : une personne qui vous espionnerait avec un AirTag prend le risque d’être retrouvée. Car pour fonctionner, le AirTag doit être connecté à un compte Apple. Si vous prenez donc un AirTag en flag d’espionnage, vous pouvez porter plainte. Si elle est instruite, vous aurez une chance de retrouver son possesseur puisque Apple s’est engagé à collaborer avec les forces de l’ordre.

Si vous possédez un iPhone (minimum iOS 14.5) et que vous avez activé le réseau "Find My", la sécurité va encore plus loin : votre smartphone vous prévient dès qu’un AirTag se trouve à proximité et qu’il se déplace avec vous. En ouvrant l’appli "Find My", vous aurez alors la possibilité de le faire sonner pour mettre la main dessus. Une fois que vous avez retrouvé l’AirTag, vous pouvez facilement enlever la batterie pour stopper les émissions.

Quid des utilisateurs Android ? Apple leur propose l’appli Tracker Detect. Mais niveau satisfaction utilisateur, ce n’est pas folichon… L’appli ne récolte que 1,8/5 sur le Play Store. Les gros points qui bloquent : le scan des éventuels AirTag indiscrets n’est pas automatique, il faut le faire manuellement, et l’appli n’est proposée qu’en anglais. Des applis plus généralistes mais mieux notées comme BLE Scanner peuvent aussi vous aider. Elles ne vous diront pas qu’il s’agit d’un AirTag, mais vous saurez qu’un objet se trouve dans votre environnement.


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com

À voir aussi sur techno :