AccueilTurfu

Cette horloge est la plus précise du monde (et elle va révolutionner la science)

Publié le

par Konbini Techno

C’est la première fois que la théorie de la relativité est observée à une si petite échelle.

Cette horloge est la plus précise du monde (et elle va révolutionner la science)

© Jon Tyson/Unsplash

Une nouvelle avancée de taille pour la physique fondamentale : mercredi 16 février, des scientifiques de l’Université de Boulder dans le Colorado ont démontré que le tic-tac de deux horloges était très légèrement décalé lorsque celles-ci étaient séparées de seulement… une fraction de millimètre. Une première pour la théorie de la relativité générale de notre cher Albert Einstein, selon laquelle le champ gravitationnel d’un très gros objet distord l’espace-temps – mais vous la connaissiez déjà par cœur, bien sûr.

Un record inédit

Il s’agit ainsi de l’horloge la plus précise jamais développée, "de loin", insiste Jun Ye, un chercheur de l’Université de Boulder. Ses collègues et lui-même ont publié leurs résultats dans la prestigieuse revue scientifique Nature. Et dans les grandes lignes, ils annoncent avoir réussi à créer un objet 50 fois plus précis que leur horloge précédente – qui avait déjà d’ailleurs déjà fait son petit effet en battant un record de précision en 2010. L’équipe de Jun Ye avait repéré une différence temporelle quand leur horloge était déplacée de… 33 centimètres vers le haut seulement.

Comment Jun Ye a-t-il réussi à battre son propre record ? En travaillant avec des horloges à "réseau optique", c’est-à-dire en utilisant des lasers pour emprisonner les atomes. Ils sont de véritables garants de précision : grâce à eux, les atomes ne peuvent ni tomber à cause de la gravité, ni se mouvoir. La garantie d’une précision sans faille.

Une horloge révolutionnaire

Dans les détails, la composition de cette nouvelle horloge révolutionnaire est impressionnante : elle est tellement précise que lorsque sa pile a été divisée en deux, les scientifiques ont même pu distinguer une différence temporelle entre la moitié supérieure et inférieure. 100 000 atomes de strontium, un métal mou et malléable, la composent. Immobilisés en plusieurs couches, ils mesurent au total seulement un millimètre de haut.

Ses performances sont évidemment à la hauteur de la richesse de sa structure : elle peut déceler une différence temporelle sur 200 micromètres. Sa sensibilité lui permet d’agir comme une sonde, et de différencier sous la surface des régions volcaniques une roche de la lave, et prévoir des éruptions ; ou encore d’étudier la fonte des glaciers et l’augmentation du niveau de la mer. "Le temps et l’espace sont connectés", a expliqué Jun Ye à l’AFP. "Et avec une mesure du temps si précise, vous pouvez voir comment l’espace évolue en temps réel – la terre est un corps vivant, dynamique."

Konbini techno avec AFP


Pour nous écrire : hellokonbinitechno@konbini.com.

À voir aussi sur techno :